Skip to main content

Dans un but d’expérimentation à échelle urbaine, Pick Up Production internalise un travail de recherche-action, en mettant en place un Laboratoire pluridisciplinaire et indiscipliné qui questionne la place de l‘art et de la culture dans la fabrique de la ville et inversement. Année après année, le Laboratoire documente, analyse et raconte le vécu de Transfert.

Cette démarche se caractérise par la dualité des objectifs poursuivis : production de connaissance et logique d’action. Ainsi, la production de connaissance contribue à la mise en critique de la situation étudiée à l’instant T, et permet de la modifier pour l’étudier à nouveau à l’instant T+1 et ainsi de suite. La recherche se construit dans le même temps que la situation évolue.

Le Laboratoire organise ses recherches autour de trois axes :
– Être ensemble : sociabilité, hospitalité, humanité, accessibilité
– Vivre ensemble : nouvelles productions d’urbanité, rapport au territoire et au contexte, ambiances et animations de l’espace public
– Agir ensemble : expérimentations, manières de faire, réseau d’acteurs, challenge et lâcher prise.

Une ligne transversale questionne la dimension esthétique et narrative du projet, et notamment la place du récit dans l‘identité d‘un territoire. En 2021, le Laboratoire mène ses actions de recherche autour de quatre ambitions pour une ville rêvée.

#1 POUR UNE VILLE INCLUSIVE, ACCUEILLANTE ET SOLIDAIRE

À l’heure où les espaces publics contemporains réduisent les interactions sociales, certaines personnes se trouvent exclues du fait de leur situation personnelle ou de parcours de vie à la marge. En lien étroit avec différents acteurs du territoire Nantais, il s’agit de questionner cette tendance urbaine en proposant des alternatives, grâce à des activités qui favorisent la mixité humaine, sociale et culturelle au sein d’espaces partagés.

#2 POUR UNE VILLE CONVIVIALE, QUI PERMET L’EXPRESSION
DE TOUS ET TOUTES

Le rôle d’une agora, c’est que chacun puisse y énoncer ses idées. Si le monde dans lequel nous évoluons offre de multiples moyens d’expression et de circulation de l’information, ces derniers s’opèrent souvent au service d’une pensée et de modes de vie uniformisés. Comment agir pour que soit redonné au citoyen « le pouvoir de rêver un monde où la parole soit prise et partagée » ? C’est au service de cette vision de la convivialité chère au philosophe Ivan Illich que Transfert déploie ses activités pour que chacun ait « la capacité de façonner l’image de son propre avenir ».

#3 POUR UNE VILLE NATURE AUX AMBIANCES VÉGÉTALES

Alors que Transfert avait intégré le végétal dans la constitution de sa place publique – « La revanche du vivant » avec un travail conjoint de renaturation de cet espace aride et de scénographie du désert, l’apparition des Jardins test conçus dans le cadre de la ZAC Pirmil-les-Isles réveille cette question. Dans un contexte de dérèglement climatique, les métropoles sont contraintes de rafraîchir l’atmosphère des villes en s’aidant de la nature et des végétaux. Quel est le futur projeté pour nos espaces verts au sein des espaces urbains contemporains ?

#4 POUR UNE VILLE SPONTANÉE QUI LAISSE PLACE À L’IMPRÉVU

Nous traversons une époque qui accélère la standardisation et l’uniformisation des espaces publics ; la crise sanitaire actuelle accentue cette transformation avec des mesures de plus en plus contraignantes : distanciation sociale, restrictions de circulation, etc. Comment donner un nouveau souffle à nos espaces urbains contemporains? Comment redonner leur place aux citoyens, afin qu’ils puissent ajuster, décomposer et recomposer les récits des villes ?

En savoir plus sur les ambitions du LaboEn savoir plus sur les ambitions du Labo

“Transfert est un village utopique grandeur nature, dans lequel une constellation de gens, de métiers et d’artistes trouble la façon conventionnelle de faire la ville et crée des situations inédites.”

Pour en savoir plus sur notre Laboratoire, rendez-vous ici.

Crédits photos : Chama Chereau, Alice Grégoire, Jérémy Jéhanin