Imaginer la ville de demain.

Transfert raconte l’histoire de la création d’une ville à partir de rien, ou presque. On imagine une tribu nomade arrivant dans cet espace désertique, semblable à une oasis, proche d’une source d’eau. Naturellement, un embryon de ville se crée et prend forme par tâtonnements, par accidents créatifs. Pas à pas, le mirage commence à opérer.

Transfert naît en 2018 sur une friche non bâtie : le site (terrain vague) des anciens abattoirs de Rezé. Le projet s’inscrit dans un rapport d’échelle inédit, occupant pendant cinq ans une parcelle à construire de 15 hectares, intégrée aux 200 hectares de la future ZAC de Pirmil-les-Isles au cœur de Nantes Métropole.

“La dernière terre vierge qui reste à explorer, c’est le futur !”

Les auteurs

Dans l’attente de la construction du nouveau quartier des Isles, Pick Up Production pilote ce projet artistique et culturel expérimental sous la forme d’une cité éphémère. Il s’agit pour l’association de proposer un espace qui interroge la place des artistes dans la fabrique de la ville et inversement.

Transfert se veut une zone libre d’art et de culture ouverte. Un espace qui vise à cultiver et faire vivre ces lieux en devenir, en proposant des activités artistiques et culturelles, en imaginant cette place publique avec de nouveaux usages et des ambiances conviviales. Le projet questionne les mécanismes de fabrication urbaine via un « droit à la ville » donné aux artistes, aux habitants, aux usagers, aux citoyens et, d’une manière générale, aux différents acteurs qui renouvellent les écosystèmes habituels de l’urbanisme.

“Transfert est une fiction grandeur nature, collective. Une métaphore poétique et onirique d’une ville dans la ville.”

Hugo Marqué, écrivain

Foire aux questions

Les réponses à quelques questions récurrentes autour du projet Transfert.

Nantes Métropole a investi 2,4 millions d’euros répartis sur cinq ans dans le projet (Il faut savoir qu’au démarrage, le site n’était pas viabilisé et a nécessité de nombreux aménagements très coûteux). 

Concernant son fonctionnement, Transfert est financé à 50% par les subventions publiques et 50% par les ressources propres (bar, privatisation, accueil d’entreprises, billetterie…)

La convention d’occupation temporaire de Transfert est signée jusqu’au 31 décembre 2022. La question du devenir du site est à l’étude avec les différents partenaires. Que restera-t-il de l’expérimentation ? Certains éléments seront-ils intégrés au futur quartier ? Une place singulière sera-t-elle laissée aux artistes ? Les aménagements seront-ils déplacés ? Des usages et des fonctionnalités seront-ils conservés ? Nul ne le sait encore, différents scénarios sont à l’étude au sein de différentes instances, comme le collège évaluation ou le collège usagers, qui invitent les habitant·e·s à réfléchir à ce que le projet laissera au futur quartier.

Transfert met en place de nombreux partenariats avec ses voisin·e·s (résident·e·s, entreprises, artistes…) impliqué·e·s dans le projet. Avec la ville de Rezé se tiennent des réunions pour informer les habitants des évolutions du site. Les équipes de Pick Up Production sont à l’écoute des voisins quant aux gênes occasionnées lorsque le site est en exploitation (nuisances sonores, stationnements sauvages, etc.).

Le système de son et les horaires des spectacles ont été optimisés afin de réduire les gênes. Un dialogue continu est mené avec les services municipaux de Rezé et ceux de la Métropole afin de répondre au mieux aux autres nuisances. Une communication spécifique et des temps de rencontre dédiés à nos voisin·e·s les plus proches sont également proposés depuis le début du projet. 

Avec la Covid-19, le nombre de concerts diminue inévitablement et les spectacles s’organisent différemment pour respecter le bien-être du voisinage. Transfert interroge la conception de « la fête dans la ville » et prend en compte la tranquillité nocturne des habitants. Le site accueille tous les publics et se doit également d’être un lieu accepté de toutes et tous.

Exceptés les boissons et encas vendus sur le site (en continu pendant les horaires d’ouverture au public), 90% de ce qui se passe à Transfert est gratuit. De manière très ponctuelle, par exemple dans le cadre du festival Hip Opsession, peuvent exister des spectacles payants sur le site. Cela s’applique exclusivement dans le cadre des programmations hors saison estivale.

Pour éviter tout gaspillage et encourager l’arrêt des gobelets jetables, Transfert encourage son public à venir avec son propre contenant. Il existe également la possibilité de faire don de son gobelet, acheté 1€ au bar, à l’association caritative La Cloche, qui engage les citoyens, avec ou sans domicile, à agir contre l’exclusion via la création de lien social et le changement de regard sur la vie à la rue.

Alors que les villes sont majoritairement conçues par les urbanistes et les politiques publiques, Transfert est convaincu que la culture et l’expérimentation sociale sont des clés essentielles et légitimes pour la conception de nos cadres de vie.

Foire aux questions

Les réponses à 10 questions récurrentes autour du projet Transfert.

Nantes Métropole a investi 2,4 millions d’euros répartis sur cinq ans dans le projet (Il faut savoir qu’au démarrage, le site n’était pas viabilisé et a nécessité de nombreux aménagements très coûteux). 

Concernant son fonctionnement, Transfert est financé à 50% par les subventions publiques et 50% par les ressources propres (bar, privatisation, accueil d’entreprises, billetterie…).

La convention d’occupation temporaire de Transfert est signée jusqu’au 31 décembre 2022. La question du devenir du site est à l’étude avec les différents partenaires. Que restera-t-il de l’expérimentation ? Certains éléments seront-ils intégrés au futur quartier ? Une place singulière sera-t-elle laissée aux artistes ? Les aménagements seront-ils déplacés ? Des usages et des fonctionnalités seront-ils conservés ? Nul ne le sait encore, différents scénarios sont à l’étude au sein de différentes instances, comme le collège évaluation ou le collège usagers, qui invitent les habitant·e·s à réfléchir à ce que le projet laissera au futur quartier.

Transfert met en place de nombreux partenariats avec ses voisin·e·s (résident·e·s, entreprises, artistes…) impliqué·e·s dans le projet. Avec la ville de Rezé se tiennent des réunions pour informer les habitants quant à l’évolution du site. Les équipes de Pick Up Production sont à l’écoute des voisins quant aux gênes occasionnées lorsque le site est en exploitation (nuisances sonores, stationnements sauvages, etc.).

Le système de son a été optimisé ainsi que les horaires des spectacles afin de réduire les gênes. Un dialogue continu est mené avec les services municipaux de Rezé et ceux de la Métropole afin de répondre au mieux aux autres nuisances. Une communication spécifique et des temps de rencontre dédiés à nos voisin·e·s les plus proches sont également proposés depuis le début du projet. 

Avec la Covid-19, le nombre de concerts diminue inévitablement et les spectacles s’organisent différemment pour respecter le bien-être du voisinage. Transfert interroge la conception de « la fête dans la ville » et prend en compte la tranquillité nocturne des habitants. Le site accueille tous les publics et se doit également d’être un lieu accepté de toutes et tous.

Exceptés les boissons et encas vendus sur le site (en continu pendant les horaires d’ouverture au public), 90% de ce qui se passe à Transfert est gratuit. De manière très ponctuelle, par exemple dans le cadre du festival Hip Opsession, peuvent exister des spectacles payants sur le site. Cela s’applique exclusivement dans le cadre des programmations hors saison estivale.

Pour éviter tout gaspillage et encourager l’arrêt des gobelets jetables, Transfert encourage son public à venir avec son propre contenant. Il existe également la possibilité de faire don de son gobelet, acheté 1€ au bar, à l’association caritative La Cloche, qui engage les citoyens, avec ou sans domicile, à agir contre l’exclusion via la création de lien social et le changement de regard sur la vie à la rue.

Alors que les villes sont majoritairement conçues par les urbanistes et politiques, Transfert est convaincu que la culture et l’expérimentation sociale constituent aussi des clés essentielles et légitimes à la conception de nos cadres de vie.

La constellation

L’ensemble des acteurs et actrices du territoire gravitant autour du projet Transfert.

Depuis le démarrage du projet, Pick Up Production s’est attachée à mobiliser des acteurs pour générer un réseau adapté aux actions à mener. Appelé par l’équipe « la constellation », ce réseau s’est structuré peu à peu dans une grande plasticité, laissant les protagonistes entrer et sortir en fonction du déroulement du projet.

À l’image d’un ciel étoilé, avec sa myriade de points lumineux différemment espacés, la constellation dessine des formes. Chacune de ces formes correspond à un monde : artistes et opérateurs culturels, monde associatif, éducation et université, entreprises de l’architecture, aménagement, construction, BTP, urbanisme, de la communication, de l’ESS… Le projet a été l’objet d’une forte implication des acteurs institutionnels et économiques, avec un engagement conséquent et inédit des collectivités publiques et de mécènes locaux.

Pick Up Production

Pick Up Production est une association culturelle nantaise créée en 1999, qui travaille à faire de la culture un terrain d’expression pour le plus grand nombre. Elle s’inspire du hip hop qu’elle valorise comme un mouvement culturel ouvert à tous, riche de formes diverses et innovantes et porteur de valeurs fédératrices telles que le sens du collectif, l’appropriation des espaces publics, le goût du défi et la culture de l’improvisation.

L’association propose au public des événements et projets qui s’appuient sur une ligne artistique ouverte, exigeante et défricheuse. Elle pilote notamment le festival Hip Opsession, les dispositifs Buzz Booster en Pays de la Loire et Plan Graff, ainsi que Transfert, projet artistique d’urbanisme culturel. Pick Up Production associe dans ses projets des artistes locaux et étrangers, des figures reconnues et talents émergents, avec une attention particulière pour les propositions originales et novatrices.

Battle Opsession

Association engagée, Pick Up Production défend la culture comme un levier d’épanouissement et de rencontre entre les populations. Elle a à coeur de construire des espaces solidaires et ouverts, et contribue à la diversité sociale et culturelle. Ancrée sur son territoire, l’association travaille en lien avec les artistes, les acteurs culturels, les associations et professionnels du champ éducatif, médical, social ou du handicap, les institutions publiques et des partenaires privés.

A travers les événements artistiques et culturels qu’elle produit, Pick Up Production conduit une politique d’action culturelle accessible à toutes et à tous et s’implique dans l’observation de l’impact des activités artistiques dans la fabrique de la ville.

pickup-prod.compickup-prod.com