Pour connaître toute la programmation, les actualités, les surprises
inscrivez-vous à notre newsletter :

Merci !
Votre adresse a bien été enregistrée. A bientôt !

Une erreur est survenue.
Merci de réessayer ultérieurement.

Agenda1
Menu
Agenda

Elzo Durt annonce la couleuvre

Elzo Durt est le créateur du visuel officiel de Transfert. Si vous avez eu mal aux yeux, souffert de migraines ou si vos enfants ont eu peur du serpent, c’est entièrement de sa faute. Nous lui avons demandé de répondre de ses actes.

Bonjour Elzo Durt, que faisiez vous dans la nuit du 11 au 12 mai entre minuit et deux heures du matin ?

Hé bien c’était le weekend avec mon fils, du coup je me reposais d’une semaine passée sans lui plus qu’animée 🙂

Avez-vous déjà reçu des plaintes ou des réclamations concernant votre travail ?

Mon but n’est pas de choquer ou d’abîmer les yeux des personnes qui regardent mes images. Mais c’est vrai que parfois j’aime bien rire avec des choses un peu limite. Je pense à un flyer pour un concert d’un groupe américain que j’organisais le même jour que la venue du président Bush à Bruxelles. J’ai donc décidé de faire comme image Ben Laden tout nu qui se branle sur le drapeau américain … J’ai fait cette image pour rire et ça se sentait que c’était de la pure provocation et surtout beaucoup de dérision. Plusieurs magasins de disques m’ont refusé mes flyers … ça m’a profondément choqué, sans doute bien plus que tous ceux qui auront ceux l’occasion de trouver ce flyer.

Blague à part, tu peux nous parler de cette illustration pour Transfert ?

Nous revenons d’assez loin car il y a eu plusieurs propositions…il fallait parler d’un nouveau lieu, où il va se passer plein de choses mais que je n’ai pas vu encore. Donc au départ j’étais plus parti sur l’idée d’espace et de différentes animations qui pouvaient se dérouler dans cet espace… Au fur et à mesure que nous travaillons sur l’affiche avec l’équipe de Transfert, nous avons simplifié l’idée pour ne garder finalement que la gueule du serpent, qui sera une des grosses installations du projet. L’idée étant d’avoir une image forte, psychédélique et qui se décline sous plusieurs formats. J’ai toujours tendance à vouloir faire des images très chargées, plein de détails et parfois la simplicité est synonyme d’efficacité.

Comment ça marche, tes collages ?

C’est assez simple comme processus, mais c’est très long à réaliser, c’est un travail de maniaque. J’ai donc une gigantesque bibliothèque que j’alimente un peu plus tous les jours ou presque, j’ai aussi un scanner et un ordinateur et un siège assez confortable pour passer plusieurs dizaines d’heures devant mon écran. Pour réaliser une illustration, je commence par chercher une ou plusieurs images qui m’inspirent, et je commence à scanner, assembler colorier…

Est-ce que si on regarde tes illustrations sous acide, ça annule ?

Bien sûr que non, hélas je n’arrive pas à bosser sous acide, sinon j’en prendrais tout le temps.

Quel conseil tu donnerais aux gens qui ont peur de se faire manger par un serpent ?

Faire attention de ne pas se mordre la queue

Un dernier mot ?

Znôrt !

Nous n’avons rien à ajouter votre honneur.

www.elzodurt.com

Publié le 12 juin 2018